La Vie

Le 11 août 1843, la jeune fille qui signe «Cécile Darrieux» vient de consacrer une page de sa belle écriture au «Retour de l’exilé!», tissu sincère de clichés d’époque. Quelques ratures témoignent de l’effort d’un premier jet.
Aucune rature en revanche dans les quelques pages d’un curieux scénario théâtral dont la première des 28 pages que compte le cahier donne le titre dans une très élégante graphie: «La Vie». Un nuage de lettres se répand tout autour dans tout l’espace de la page. Tout en haut, un prénom: «Marie». Peut-être s’agit-il de la dédicataire ou de la titulaire du rôle de Corali (sic).
La saynète esquissée met en présence trois jeunes filles: Élise, Corali  et Berthe. La scène 5 en nomme d’autres, qui resteront des noms: Gertrude, Ninette et Mimi.
Ce cahier ne donne de manière complète que les répliques de Corali, celles de ses partenaires restent indiquées sommairement entre parenthèses. Il appartenait donc à la «comédienne» chargée de tenir ce rôle et nous pouvons ainsi supposer que la saynète a pu effectivement être représentée.

Corali

Mes bonnes amies, maman m’a permis de venir vous voir, je profite de la permission avec grand plaisir.

(plaisir aussi)

Corali

Qu’avez-vous donc aujourd’hui, Élise? On dirait que vous êtes chargée de toutes les affaires de la province

(l’esprit fatigué)

Etc.

Advertisements
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s