Structuralisme

Il y eut une époque où ce qui ne s’appelait pas encore la « French Theory » magnétisait la planète intellectuelle. Il fallait à tout prix être à Paris ou au moins y passer, pour voir de ses propres yeux les prophètes du structuralisme. Les entendre était difficile, sinon impossible, tant la foule se pressait aux cours (avec des exceptions, on le verra ci-dessous). Les étrangers, en particulier, voulaient absolument avoir mis quelques amphithéâtres dans leur circuit obligé des curiosités de la capitale. L’engouement aura duré jusque dans les années 80, malgré les malentendus et la lassitude.

Le premier récit est de janvier 1979, le second de mars 1982 et le message de G. Deleuze d’avril 1984.

Barthes1 Barthes2 Deleuze Deleuze2

Publicités
Cet article, publié dans Manuscrit, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s