Album

Ce très élégant recueil d’autographes montréalais de 1932, habillé de cuir vert, numéroté 2328 par son fabricant américain (Horn), n’a hélas! guère servi. Les invitantes feuilles multicolores sont restées vierges pour la plupart, sauf les premières et les dernières. Peut-être la tonalité sévèrement religieuse du «prologue» aura-t-elle dissuadé la propriétaire, de même que les quelques pensées sans gaîté consignées par de rares invités: «Seuls, veillons sur nos pensées; en famille, veillons sur notre humeur;  en société, veillons sur notre langue.» Ou encore ceci, emprunté à Sénèque: «Combien n’en as-tu pas connus de ces freluquets, menton net et cheveux lisses, qu’on dirait frais sortis d’une boîte de parfum: n’espérez jamais rien obtenir de viril de telles poupées.»Autographs Autographs-1 Autographs-2

Advertisements
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s