14-18 : Carnet d’Officier du Génie

Génie-2 Génie-6 Génie-5 Génie-4 Génie-3 Génie-10 Génie-9 Génie-8 Génie-7 Génie-1 Génie-13 Génie-12 Génie-11L’approche des commémorations du déclenchement de la Grande Guerre a déjà suscité de nombreuses publications historiques. Le Carnet d’Officier du Génie que nous reproduisons ci-dessus raconte cette histoire d’une façon plus concrète et plus dramatique en nommant des hommes dont une partie du destin se trouve sommairement rapporté. Les éléments en sont sobres : dates, mouvements, équipement, blessures, mort – ce qui suffit pourtant à évoquer la misère des soldats et l’horreur des combats. Ce document ne raconte qu’une partie de l’histoire, celle des deux premières années de la guerre, 1914 et 1915. On ne peut que s’interroger sur le sort qu’auront connu ultérieurement les soldats ici répertoriés et qui étaient encore indemnes à ces dates, ou seulement malades ou blessés.

On notera que les premières pages indiquent la profession des soldats de la 15e Escouade et donnent la description des outils dont ils sont équipés, à la fois pour le campement et pour le combat. On voit ainsi que se côtoient un cordier, des cultivateurs, un mineur, un forgeron, un maçon, etc. Leur matériel : des plats, des seaux, des sacs; leurs armes : des pelles et des haches, dont les numéros sont scrupuleusement notés. Les informations consignées par la suite sont moins détaillées et se contentent de noter les dates des arrivées, des départs, des blessures, des morts.

La principale localité occupée par l’escouade était Vienne-le-Château, dans la Marne, sur la ligne de front et théâtre de quelques-uns des combats les plus meurtriers de cette zone. On trouvera des photographies des destructions infligées à cette ville de l’Argonne sur le site  http://argonne1418.com/photos-depoque/vienne-le-chateau/. Un site de généalogie géré par FranceGenWeb  (www.memorial-genweb.org) permettra d’aller plus loin et, peut-être, de savoir comment les hommes de la 29e Compagnie, commandés par le Caporal M. Carrière,  dessinateur dans le civil, promu sergent, ont survécu ou bien sont morts.

Publicités
Cet article, publié dans Cahier, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s