Boulanger, Déroulède, Drumont et Cie

ImageImageImageImage

 

Samedi 5 Mai 88

Note

Dans La Cocarde de ce soir, 2 passages à noter.

On y déclare trop légèrement, et surtout trop gratuitement, que la confirmation du mouvement boulangiste dépend du résultat des élections de demain.

C’est là, faute gratuite, car nous pourrions arguer qu’elles n’ont pas été préparées, et qu’elles ressortent surtout d’influences locales, mises en ligne de bataille par le Gaulois.

Pourquoi donc prendre aussi à partie Drumont (de la France Juive) à propos du duel Chapuis. C’est une individualité sympathique, et qu’il est stupide de nous rendre gratuitement hostile.

De tout cela, il faut tirer la conclusion que notre parti manque d’une direction politique, que chacun y combat trop en volontaire, en enfant perdu, et qu’il est grand temps de créer une direction vraie.

Il faut qu’on sache où trouver l’orientation et la route à suivre. Si nous critiquons les Parlementaires, au moins faut-il arriver à créer chez nous un résumé de salut public. (La boussole)

On abuse trop de M. Déroulède, toujours sur la brèche.  Qu’il y mette cœur esprit et argent, cela est  admis, mais qu’on lui vienne en aide, et qu’on lui donne les moyens, de condensation et de Direction. La Ligue ne peut tout faire : avant-garde, il lui faut des corps de soutien. Sans cela nous ferons tuer inutilement nos tirailleurs, et le meilleur d’entre nous, parce qu’il est le plus vrai, le plus désintéressé, le plus ayant la foi, l’espérance, et la charité.

Credo

 

L’auteur de cette «note» n’a pas été identifié. Sa référence aux trois vertus théologales ainsi que le pseudonyme dont il fait sa signature laissent supposer un ecclésiastique ou, du moins, un membre d’un groupe clérical. Il pourrait également s’agir d’un journaliste ou d’un organisateur politique de la Ligue des Patriotes, qui avait été fondée par Paul Déroulède en 1882. La Ligue avait connu de multiples conflits internes et, résolument boulangiste à la date de la Note, elle allait être dissoute en 1889.  

Ce document est remarquable parce qu’il évoque en quatre petites pages, à la veille d’élections municipales dont les règles étaient entièrement nouvelles, plusieurs des acteurs des drames politiques du moment. Le journal La Cocarde, le premier journal boulangiste, fondé par Georges de Labruyère appuyé par Séverine, avait commencé à paraître le 13 mars avec un énorme succès. Le journal Le Gaulois existait, lui, depuis vingt ans et il était devenu, sous la direction d’Arthur Meyer, un organe conservateur et légitimiste, très influent dans la bonne société. Édouard Drumont venait de publier La France juive en 1886, coup d’éclat médiatique et accélérateur de la vague d’antisémitisme. Paul Déroulède et la Ligue des patriotes occupaient quant à eux, avec le Général Boulanger, toutes les attentions enthousiastes ou critiques. Il ne manque donc que Barrès, qui essayait au même moment de mobiliser la jeunesse littéraire pour qu’elle soutienne Boulanger, comme le décrivait un article de Jules Tellier publié dans Le Gaulois précisément le 4 mai : http://www.miscellanees.com/t/boulange.htm.

L’appel de «Credo» à la définition d’un véritable objectif politique est révélateur de l’état des esprits dans le mouvement anti-parlementaire, très cacophonique – ce qui  contribuera à l’échec des manœuvres pour organiser un coup d’État autour de Boulanger. On sait que celui qui avait été peu de temps avant ministre de la Guerre finira par se suicider en 1891 à Ixelles sur la tombe de sa maîtresse, la comédienne Marguerite de Bonnemains.

Publicités
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s