Au K-Veau

Où pouvait bien se situer ce Caveau (appellation classique pour les lieux où l’on chantait) au nom peu réjouissant, même si son emplacement près d’un saloir peut l’expliquer en partie. Il existe semble-t-il encore à Orléans un Passage du Saloir, menant là où l’on stockait le sel autrefois, ressource fiscale qui valait bien en efficacité la TVA d’aujourd’hui. La Gabelle a fait de la résistance puisque, établie au Moyen-âge, elle n’a  été abolie pour de bon (après quelques aléas) qu’en 1945. Ce Passage du Saloir orléanais est-il celui où se donna le programme des réjouissances du 30 avril 1916?

La jeune personne peu vêtue qui orne le programme manipule ce qui pourrait être une marionnette (ou pourquoi pas? un plumeau). Pour quel public? Le Prologue devait être dit par le «camarade» Brisson. Faut-il en conclure que l’événement rassemblait les membres d’une organisation politique ou syndicale? On est en pleine guerre en 1916: peut-être s’agit-il alors d’une soirée pour la troupe, Orléans (s’il s’agit bien d’Orléans) étant une ville de garnison?

K-Veau 1

Advertisements
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s